dimanche 20 novembre 2016

Limits de Cirkus Cirkör : du cirque comme je l'aime !

J'aime le cirque, mais attention pas le cirque qui crie de bon matin en été "aujourd'hui le cirque Truc dans votre ville, un spectacle EXCEPTIONNEL, visite du zoo gratuit" tout en exhibant un tigre dont la cage fait la taille de la chambre d'Harry Potter dans l'épisode 1. Oh non, surtout pas, si vous voulez voir des animaux sauvages, pitié, allez dans la nature ou dans un vrai parc zoologique comme celui de Beauval où les animaux ont un maximum d'espace possible (pour des animaux en captivité!). 

Donc je disais que le cirque que j'aime, c'est le cirque des acrobates, le cirque des jongleurs, le cirque qui met des étoiles sans les yeux et qui ne fait de mal à personne ! 
Et, pour mon anniversaire, j'ai eu la chance de recevoir une place pour aller voir la dernière création de Cirkus Cirkör intitulée Limits au théâtre de Caen (merci beau-papa et belle-maman pour ce super cadeau!). 

Photo par Mats Bäcker

C'est quoi Cirkus Cirkör? 

"Le cirque Cirkus cirkör a été fondé en 1995 avec l'intention de changer le monde à travers le cirque contemporain. Aujourd'hui, le cirque Cirkus Cirkör est en tournée partout dans le monde et y offre divers spectacles, organise des événements de crique pour des entreprises et des organisations et donne des cours de cirque aux enfants et aux jeunes" (extrait de la plaquette distribuée au théâtre.  
J'avais déjà eu la chance de les voir dans "Wear it like a crown" en 2011 car après les avoir vu une première fois sans moi, Johan avait tenu à reprendre des places pour m'y emmener et à l'époque, j'avais déjà été envoûtée par la poésie et le talent de ces artistes.


Limits : un spectacle engagé 

Limits est un spectacle qui parle à la fois des limites du cerveau et du corps pour eux circassiens mais également et surtout d'ailleurs de la question de l'immigration ! 
Le metteur en scène Tilde Björfors explique dans le livret qu'il a en 2015 accueilli et aidé des migrants dans son pays. De cette période, il en a tiré ce spectacle qui met en parallèle les risques pris par les artistes de cirque (par choix) et les risques pris par les personnes contraintes de fuir leur pays (par obligation donc). 
En 1h50, les différents artistes et la mise en scène relatent les différentes étapes que doivent subir les personnes forcées de quitter leur domicile, leur ville, leur pays et leur famille. Ils racontent cela dans des tableaux poétiques et sombres entrecoupés d'interludes comiques menées par Peter Aberg, fabuleux jongleur. 
Il s'agit donc d'un spectacle ouvertement engagé pour la prise de conscience des esprits à la réalité de l'immigration.

Manda Rydman, acrobate et contorsionniste. Photo par Mattias Edwall
Mon avis 

Soyons clairs, j'ai adoré. Au moment des applaudissements, les larmes ont commencé à couler sur mon visage et en sortant, j'ai tout simplement éclaté en sanglots. Voilà voilà miss émotivité en action! 
Je venais d'assister à un spectacle si beau, présentant un message que les gens ont besoin d'entendre et de comprendre... j'ai été si émue par cela que je n'ai pas réussi à me retenir de pleurer ! Sans le savoir, je crois bien que j'avais besoin de ce spectacle. 

En effet, il faut savoir que j'ai de plus en plus de mal à rester sur les réseaux sociaux sans m'énerver tant les inepties à propos des migrants pullulent à coups de faux articles et de haines mal ciblées. 
Limits était ce qu'il me fallait dans ce contexte, des chiffres apparaissaient parfois en fond : part des migrants, nombre de personnes forcées de quitter leur vie du jour au lendemain à cause de la guerre, nombre de personnes qui ont disparu en mer, nombre de personnes dont on ne retrouvera jamais les corps suite à leur disparition en mer etc. Des chiffres horribles ... 

Vu la taille de la salle, je pense bien qu'il y avait parmi tous les gens des personnes anti-immigration, des personnes qui propagent des conneries sur les réseaux sociaux. Mais si, vous savez, les articles sans vraies sources disant que les migrants nous volent tout, qu'ils ont 5000 euros pour vivre et qu'en plus, ils sont méchants ? Eh bien, j'ose espérer qu'au moins quelques-uns d'entre eux auront eu une prise de conscience ou, qu'au moins leur curiosité va les amener à faire de vraies recherches.


Mais ce message n'aurait pas eu d'impact si les artistes n'avaient pas été là, ils sont brillants, tout le long je poussais des "han" et des "oh" d'étonnements et de peur pour eux. J'avais des yeux d'enfants comme lors de leur précédent spectacle, ils sont fantastiques et réussissent avec brio leur pari de cirque engagé. 
Gros plus, ils étaient accompagnés par Thea Aslund à la musique qui enchaîne avec succès différents instruments et types de musique. La présence de la musicienne sur scène apporte encore plus de profondeur à ce spectacle étonnant. 

Alors vraiment, que vous soyez engagés ou non, je ne saurais que vous conseiller de vous rendre à ce spectacle si jamais il passe par chez vous ! Les artistes sont talentueux, la musique est sublime et ça m'a fait pleuré tellement c'était beau donc pourquoi se priver ? 

Félicitations au Théâtre de Caen d'accueillir un spectacle engagé dans cette grande salle! 

Leur site (en anglais)http://cirkor.se/en

Et pour le plaisir des yeux et des oreilles, le trailer de leur précédent spectacle Knitting Peace