jeudi 10 décembre 2015

Comment c'est bien "Comment c'est loin" !

Ola, faute de m'être rendue à l'avant-première, j'étais hier au cinéma Pathé de Caen pour voir le première film du rappeur OrelSan.

Si vous ne le connaissez pas, c'est un jeune homme de Caen, fils de prof, qui a fait polémique à ses débuts dans le rap pour ses textes assez crus à propos des femmes, mais il s'est rattrapé et écrit désormais des chansons plus matures et ultra référencées, ne mettant pas en avant les biatch et le fric mais plutôt ce qui passe par la tête d'un provincial de 25/30 ans (ce qui change un peu quand même des autres rappeurs!). A l 'écoute de ses chansons, on voit qu'OrelSan est plus geek qui sort avec ses potes dans les bars que beauf qui chante "popopopopopopo" dans les boîtes de nuit. Après un petit temps en solo, il s'est mis avec son pote Gringe pour créer le groupe Casseurs Flowters. Depuis quelques mois, ils sont les héros de "Bloqués", mini-série diffusée dans le Petit Journal de Canal+ en collaboration avec Kyan Khojandi (Bref).
 Ce film inspiré de leur premier album "Orelsan et Gringe sont les casseurs flowters" raconte une journée dans leur vie où ils doivent réussir à finir une chanson suite à un ultimatum de leurs producteurs, chose qu'ils n'ont pas réussi à faire en 5 ans. 


On fait donc la connaissance d'Aurélien (OrelSan), veilleur de nuit dans un hôtel et Guillaume (Gringe) qui préfère se faire d'autres nanas plutôt que la sienne... Ils sont perdus et ne savent pas trop où ils en sont dans la vie, dans le travail et dans le rap. 

Dans ce film, Orel et Gringe ont fait jouer leurs proches dont la vraie grand-mère d'OrelSan qui est juste bien trop adorable et drôle, une petite perle cette mamie ! Car c'était le but du rappeur dès le départ, faire un film avec ses proches dans sa ville, et le pari est réussi, on sent de la sincérité entre les différents acteurs amateurs qui ont très bien été dirigés car ils se débrouillent aussi bien que des vrais et c'est très agréable à regarder. A aucun moment, je n'ai senti de l'amateurisme à l'écran, les plans sont beaux, les dialogues sont réfléchis et parfois drôles. Il faut dire qu'OrelSan a voulu s'entourer d'une équipe technique de pro puisqu'il a été assisté de Christophe Offenstein qui a notamment travaillé plusieurs fois avec Guillaume Canet (Les petits Mouchoirs, Mon idole etc.). 
De ce fait, nous ne sommes pas ici face à une comédie lourdingue enchaînant les clichés comme on aurait pu s'y attendre. Il y a certes et heureusement de l'humour mais cela se rapproche plus de la comédie dramatique indépendante que de la comédie populaire et c'est typiquement le genre de film que j'aime!
En plus du film, les Casseurs Flowters a également composé toute la bande originale et c'est une petite pépite (dispo sur Deezer et sur Itunes). Les musiques sont ultra-présentes mais pas de façon improbable comme une comédie musicale, elles sont bien introduites dans le film et cela passe du coup plutôt très naturellement. 

Allez, comme tout ne peut pas être parfait, je vais donc vous parler de la seule chose qui m'a un peu perturbé... La ville des deux rappeurs est au centre de l'histoire, il s'agit de Caen qui est également la ville où je vis, du coup, j'ai reconnu toutes les rues, tous les bâtiments etc. et cela fait plaisir mais ... du coup, je vois bien qu'ils font des chemins pas du tout logiques avec des détours énormes pour se rendre d'un point A à un point B. Mais, si vous n'êtes pas de la région Caennaise, ce n'est qu'un détail que vous ne remarquerez pas du tout et qui, au final est assez peu important !

Bref, vous l'avez compris, j'ai adore ce premier film d'OrelSan qui a sincérement géré en tant que réalisateur, scénariste et compositeur : les acteurs sont bons, il y a de l'humour justement dosé, pas mal de réflexion derrière et énormément de boulot ! 

En salles depuis le mercredi 9 décembre, je vous laisse avec la bande-annonce et à bientôt !